lifestyle

J’ai testé le tire-lait Swing Maxi Flex de Medela

25 juin 2020
Medela, tire lait swing maxi flex

Bonjour tout le monde ou plutôt devrais-je dire à toutes,

Mon dernier article sur l’allaitement vous a beaucoup plu et cette fois-ci je viens vous voir pour un sujet complémentaire : le tire-lait.

Je vais vous faire un retour sur le tire -ait que j’ai utilisé et que je réutiliserai à l’avenir, dans le but de faire du stock en cas d’absence ou bien plus tard pour la reprise du travail.

Au départ, j’avais loué le modèle SYMPHONY de chez Medela. J’ai du faire un bon nombre de pharmacies avant de le trouver et encore plus en période de COVID. C’est bien normale car Medela est une très bonne marque, leurs tire-lait sont agréables, ne font pas de crevasse ni de douleurs (pas à ma connaissance) lorsque tout le matériel est adapté à notre morphologie (ici je parle de la taille des téterelles) donc, forcément ils sont très demandés ! Malheureusement, je ne recueillais que très peu avec ce modèle ci (environ 150 ml par jour, je tirais 3/4 fois et un sein seulement à chaque fois) ce qui reste très peu. J’ai très vite était prise dans cette spirale infernale de la course au millilitre qui a finit par me bouffer la vie. Je ne comprenais pas pourquoi j’avais si peu alors que j’avais l’impression qu’Auguste tétait très bien et bénéficiait de plus de lait que ça. Parce que, en clair, cela ne me faisait que 50ml à peine sur un sein à chaque fois… un peu limite !

Et puis j’ai eu l’occasion de tester le SWING MAXI FLEX et là, ça a changé toute ma vie lactée ! 🙂

Je suis passé de 150 ml avec 3/4 tirages par jour à 250 ml avec seulement 2 voire 3 grand max ! J’ai tout de suite senti qu’il me convenait mieux, que mes seins étaient mieux stimulés et surtout j’ai trouvé l’aspiration beaucoup plus forte et efficace qu’elle n’avait pû l’être avec le Symphony.

Qu’a t-il de plus et de mieux que les autres ?

  • Petit et léger : environ 12 cm de longueur et il pèse seulement 220g ce qui est vraiment très peu pour un tire-lait. C’est hyper agréable car il ne prend pas de place, se range facilement partout.
  • Une interface simple d’utilisation, il y a peu de boutons, il se met directement en phase de stimulation au démarrage pendant quelques minutes, puis passe tout seul en phase dite d’expression après, sauf si vous commencez à avoir du lait, vous pouvez le faire de manière manuelle en appuyant sur le petit bouton avec les gouttes.
  •  Nomade : il fonctionne sur prise électrique ou bien sur piles ce qui est idéale si on a besoin de tirer son lait dans sa voiture (sait-on jamais lors de long trajet) ou bien en avion par exemple… !
  • Double pompage pour recueillir le lait encore plus vite.
  • Plutôt silencieux, il fait un bruit de vibrations similaire à celui de votre portable en contact à un plan de travail. Il est néanmoins un peu plus fort que le Symphony.
  • ll s’accroche à votre ceinture / pantalon avec un petit crochet à l’arrière de l’interface, ce qui permet d’avoir les mains libres et d’exprimer son lait tranquillement. Un petit sac à main en clair ahah !
  • Des téterelles agréables : elles sont ventousées, on retrouve ces téterelles uniquement sur ce modèle-ci, je ne les avais pas eu lors de mon achat pour la location du Symphony.

Ce petit bijou a tout de même deux points négatifs à mes yeux : je ne connais pas le prix du Symphony mais il faut compter environ 230e/250e pour ce modèle ce qui peut représenter un frein, forcément. De plus, il n’est pas disponible ni possible de le trouver à la location en pharmacie contrairement au Symphony, vraisemblablement à cause de mesures d’hygiène. J’ai cru comprendre qu’il était plus difficile de le nettoyer comme il faut, même si j’avoue ne pas trop voir où cela pose souci. Néanmoins, je pense qu’il y a moyen de le revendre et de le prêter par la suite sans problème 🙂

Quel tire-lait avez-vous ?

J’espère que cet article répondra à vos questions et vous aidera au mieux dans vos choix. N’hésitez pas à me faire vos retours et à me partager vos expériences en commentaires.

Ana.

 

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply